Petite Enfance

Bénéfices de faire un petit somme chez l'enfant

Les bienfaits de la sieste chez l’enfant

La sieste est essentielle pour les enfants. Le sommeil est vital. Il favorise le développement de l’enfant. Un enfant qui manque de sommeil sera irritable.

Le sommeil de jour se réduit peu à peu tout au long de l’enfance

  • Le nouveau-né : le sommeil occupe la quasi-totalité de ses journées.
  • Vers 6-9 mois : Les dodos de jour ne représentent que 3 rendez-vous quotidiens (Fin de matinée, début d’après-midi et fin de journée).
  • Entre 9 et 12 mois : la sieste du soir disparaît la première.
  • Entre 15 et 18 mois : la sieste du matin disparaît.
  • A partir de 18 mois jusque 3 à 6 ans : il ne reste que la sieste du début d’après-midi.

Les cinq atouts de la sieste

1. La sieste épouse le rythme biologique de l’enfant

Chez tout le monde, enfants comme adultes, il survient une baisse de vigilance en tout début d’après-midi. Juste après le repas, il existe un besoin quasi physiologique de se reposer. Les Romains suivaient au plus près cette exigence de la nature : chaque jour, quand sonnait la sixième heure après le lever —sexte hora, origine étymologique du mot sieste— ils s’accordaient un temps de repos, après le déjeuner.
Si les adultes réussissent à se passer de ce petit somme, ce n’est pas le cas des enfants.

La très grande majorité des enfants a impérativement besoin d’une sieste jusqu’à 5 ans pour son bien-être, sa stabilité émotionnelle, la qualité de ses apprentissages.

2. La sieste prépare votre enfant à l’endormissement du soir

Si un enfant ne fait pas la sieste alors qu’il en a besoin, il se montre agité, agressif, irritable et enclin aux caprices en fin d’après-midi. Il arrive donc au moment du coucher dans un état de grande excitation.

La sieste est la meilleure alliée d’une nuit tranquille ! Elle offre une coupure salvatrice…à condition de ne pas être trop longue.

3. La sieste repose le corps et le cerveau

Le simple fait de se coucher permet à l’enfant de reposer son corps, occupé le reste de la journée à maintenir la position verticale. Couché, il est libéré de toutes ces contraintes.

4. Sans rêves, ni cauchemars, la sieste réconcilie les mauvais dormeurs avec le sommeil

La sieste est essentiellement composée de sommeil lent profond, très rarement de sommeil paradoxal, donc le risque de rêves et de cauchemars est pratiquement nul. La sieste et d’autant moins angoissante que la maison continue de vivre pendant que l’enfant dort. La sieste s’effectue à la lumière du jour ou une très légère pénombre - jamais dans le noir absolu, pour ne pas perturber l’alternance jour/nuit - donc une cause d’inquiétude en moins pour l’enfant.

5. La sieste limite le risque de terreurs nocturnes

Quand un enfant ne fait pas la sieste, il risque de souffrir d’une carence en sommeil lent profond qu’il compensera par une augmentation du sommeil lent profond au début de la nuit suivante, donc pas de phase de sommeil paradoxal, ce qui favorise la survenue de terreur nocturne en première partie de nuit, l’enfant se met à hurler, et dont il n’aura aucun souvenir le lendemain.

Experts : Dr Marie-Josèphe Challamel, pédiatre et spécialiste du sommeil. Auteur avec le Dr Marie Thirion du livre « Le sommeil, le rêve et l’enfant » aux Editions Albin Michel.
Sources : www.enfant.com

La sieste à la crèche ou à la maternelle

image

Les astuces pour faciliter le sommeil des petits dans la crèche ou à l’école

Ne pas oublier son doudou

Le doudou est accepté dans les structures au moment de la sieste. Il en a besoin pour se rassurer, il pourra le câliner au moment du dodo.

Le personnel de la Petite enfance se préoccupe toujours du bien-être de votre enfant, donc n’hésitez pas à leur confier les petits rituels qu’aiment votre enfant.

Un dortoir, des copains, la sieste… quelle aventure !

L’espace est aménagé, par des matelas ou des petits lits dans une pièce réservée à la sieste des petits. Une petite musique ou une histoire lue peuvent accompagner l’endormissement. Lui expliquer qu’il devra se coucher sans être obligé de dormir mais pour se reposer, pour pouvoir jouer ensuite avec ses camarades. Bien souvent, une fois allongé dans l’endroit aménagé pour faire la sieste, il finit par s’endormir. C’est physiologique.

Respecter le rythme des enfants

Dans toutes les écoles maternelles, une pièce est réservée au temps de sieste. C’est un moment surveillé par les ATSEM (Agent Territorial Spécialisé en Ecoles Maternelles) qui respectent autant que possible le rythme des enfants. En général, ils dorment une heure environ, mais on ne réveillera pas ceux qui ont besoin de plus…

Garder le même rythme pendant les vacances ou le week-end, que la crèche ou l’école

Les besoins physiologiques des enfants concernant le sommeil et la sieste sont réels.

Les références sont les articles suivants :
- Françoise Delormas, médecin directeur de Prosom, Grenoble : « La sieste pour tous ? » et « Le sommeil et les rythmes de l’enfant ».
- Yvan Touitou/ Pierre Bégué : rapport sur l’aménagement du temps scolaire et la santé de l’enfant (19/1/2010).
- Marie-Joseph Challamel, pédiatre Inserm U480, service de consultation exploration neurologique, unité de sommeil centre hospitalier Lyon Sud, Prosom : « Le sommeil de l’enfant, du nourrisson à l’adolescent ».
Ces articles sont disponibles sur le site de www.afpssu.com, rubrique « la santé des jeunes » puis « Rythmes scolaires » (art.2) et descendre à « Sommeil » (art. 1 et 3).

Les livres d'endormissement
- « Lili ne veut pas se coucher » Dominique de Saint Mars, Serge Bloch, Calligram.
- « Une chambre rien que pour moi » Susan Pérez, EDL.
- « Le lit des parents » Christine Naumann-Villemin, Kaléidoscope.
- « Dodo » Katy Couprie, Antonin Louchard, Ed. Thierry Magnier.
- « Le professeur de dodo » Chika Osawa, Gérald Stehr, EDL.
- « Le cauchemar de poche » Jean-Luc Englebert, Pastel.
- « Bonne nuit, mon tout petit » Soon Hee Jeong, Didier Jeunesse.
- « Pendant que tu dors » A. Deacon, Kaléidoscope.
- « Chacun dans son lit » Pascale Bougeault, EDL.
- « Reste un peu » Bénédicte Guettier, EDL.
- « Les doudous » Dr Catherine Dolto-Tolitch.
- « Il s'en est fallu de peu » Peter Utton, Ed.Milan.
- « Tu ne dors pas, petit ours ? » M.Waddell-B.Firth, Pastel.
- « Au lit dans dix minutes » Peggy Rathmann, Ecole des Loisirs.
- « Va au lit, Alfred ! » Virginia Miller, Ed. Nathan.
- « Où vont les heures de nuit ? » Annie Agopian, Charlotte Mollet, Didier Jeunesse.

« Envie d’exercer un nouveau métier ? Besoin de se former efficacement ? Découvrez tous les avantages de la formation en ligne en regardant notre vidéo. »

Demande 100% Gratuite

Si vous aimez cet article, Partagez le avec vos ami(e)s...

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
Pinterest 0
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie, vous pourrez aimer aussi ...

Pour voir toutes nos actus métier et formation par thématiques

Catégories