iJqdjJaLmtPckYqTk9yRipOT3JGKk5PckYqTk9yRipOT3JGKk5PckYqTk9yRipOT3JGKk5PckYqTk9yRipOT3JGKk5PckYqTk9yRipOT3NM9W5GKk5M9W5GKk5M9W5GKk5M9W5GKk5M9W5GKk5M9Wz1ckYqTk8Wck5abj4+cPVw=
[csd_town]
[csd_region]

Santé - Social

Piqûres d'insectes plus dangereux qu'il n'y parait ?

En cet été, attention ….aux piqûres d’insectes…

Résultat de recherche d'images pour "piqûres d'insectes"

Si l''été est synonyme de pieds nus, et de tenues avec jambes et bras dénudés, cela n'est pas sans conséquence !

Un vrai plaisir pour le corps (et même pour les yeux) mais le problème majeur est que ces tenues plus légères exposent nos corps aux insectes et à leurs piqûres. Mais voilà, le principal problème et qu'on ne les voient pas toujours faire, et il n'est pas toujours évident d'identifier leur piqures (ou leur morsures). Parfois vous allez juste sentir une vive douleur, ou parfois ne rien sentir sur le coup mais voir surgir des boutons et subir des démangeaisons parfois contraignantes, voir insupportables.

Chaque été des milliers de français seront concernés...  Comment identifier ces risques, comment s'en prémunir et comment les éviter au mieux pour le bien-être de toute la famille et de votre entourage.

Identifier les principaux insectes responsables ?

Les insectes qui causent chaque année le plus de dégâts en termes de piqures et d'allergies, sont assurément les moustiques ! Juste derrière on trouve les fourmis rouges, les abeilles et la guêpe suivis des araignées... Malgré tout depuis quelques années l'apparition grandissante du moustique-tigre dans certaines régions de France suscitent quelques inquiétudes ... Aussi penchons-nous plus précisément sur ce dernier pour découvrir les dernières infos qu'il ne fallait pas manquer !

 

Le Moustique-Tigre et ses ravages :

moustique tigre

http://preprod-img.medisite.fr/files/images/article/6/7/6/2769676/4457766-inline.jpg

©Vigilance-moustiques

L'insecte le plus surveillé de France envahie plusieurs régions. les 33 départements dans le rouge indique une forte vigilance. L’espèce est désormais présente dans 84 départements ! « La colonisation du territoire français par le moustique-tigre est de plus en plus rapide », selon le site Vigilance-Moustiques.com

Le moustique-tigre est vecteur potentiel de maladies graves (la dengue, le chikungunya et dans une moindre mesure le virus Zika), lesquelles connaissent des épisodes épidémiques réguliers dans des zones touristiques.

 

 

Le moustique-tigre ne ressemble pas aux autres moustiques

  • Comment le reconnaître ?

- Il est noir avec des rayures blanches sur les pattes et l'abdomen (d'où sa qualification "Tigre")

- Il est très petit, moins d’1cm (entre 5 et 8 millimètres)

moustique tigre

moustique tigre taille moustique-raye-noir-jaune-pas-moustique-tigre-ctenephora

- Il pique la journée (moustique diurne), surtout le matin et au crépuscule. - Il se développe en milieu urbain et peut piquer dans quelques dizaines de mètres autour de son lieu de naissance. Ne vole pas en hauteur, reste plus au niveau rez-de-chaussée, voir un 1er étage. - Il est attiré par l'odeur du gaz carbonique (émis lors de la respiration, surtout des femmes enceintes et des personnes obèses). - Il est attiré par les couleurs sombres - Ce sont les femelles qui piquent les humains pour boire leur sang et pondre ensuite un plus grand nombre d'oeufs (jusqu'à 300) dans des eaux stagnantes.

  • Que faire en cas de piqûre ?

1. Ne paniquez pas, la piqure est en générale totalement inoffensive
2. Comparez votre insecte à la description du moustique tigre
3. En cas de doute, de rougeurs ou démangeaisons importantes ou de fièvre, consultez un médecin.

  • Quels sont les symptômes de la piqûre ?

La piqûre de moustique peut être ressentie lorsqu’il pique (comme un brin de paille sèche) et démange comme celle du moustique commun. Chez certaines personnes, la piqûre provoque des boutons plus gros et plus rouges que les moustiques communs, et démange plus.

Symptômes piqûre de moustique tigre

Vous pouvez utiliser les remèdes classiques pour calmer les démangeaisons de piqures de moustiques. Dans certains cas (chez des personnes allergiques), les piqûres peuvent nécessiter un traitement à base de cortisone pour soulager les démangeaisons. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter votre pharmacien ou votre médecin.

  • Témoignage d’une réaction à une piqûre de moustique-tigre

Voici un témoignage intéressant d’une internaute qui signale une forte réaction allergique suite à une piqure de moustique tigre.

« Je vous écris pour vous signaler que j’ai été piquée par un moustique tigre mardi 8 juillet dans mon appartement (2ème étage) situé sur la commune d’Allauch 13190 vers 19h15.
[…] J’ai été piquée 2 fois sur l’avant-bras sans rien sentir sur le coup, cf photos [ci-dessous NDLR]. Par contre, j’ai fait une réaction allergique plutôt violente puisque le lendemain mon bras a enflé ce qui a nécessité un traitement sous cortisone. Il est à noter que je n’avais auparavant jamais fait de réaction allergique à ce point. »

La piqûre de moustique-tigre est en général bénigne (comparable à une piqure de moustique commun), mais elle peut parfois provoquer un gonflement, des rougeurs, fortes démangeaisons, voire de fortes allergies (comme c’est le cas ici).

  • Témoignage d’une réaction violente à une piqûre de moustique-tigre

En 2011, moustique-tigre.info avait publié une photo qu’une touriste leur avait envoyée depuis le Muy, dans le Var (83).
Cette personne avait très mal réagi aux piqures du moustique tigre, ce qui lui avait causé d’impressionnants boutons rouges et plaques rouges, et de démangeaisons persistantes. Il lui avait alors été nécessaire d’appliquer une pommade à base de cortisone durant plusieurs jours afin de limiter les démangeaisons et les gonflements.
Il n’y avait pas eu de séquelles à long terme fort heureusement.

http://moustique-tigre.info/wp-content/uploads/2014/05/moustique-tigre.jpg

Nous tenons tout de même à préciser que ce type de réaction et relativement rare, mais cela apporte plusieurs enseignements : 1. Si vous avez tendance à mal réagir aux piques d’insectes (moustiques, araignées, aoutas, etc.), protégez-vous bien les chevilles et jambes en présence du moustique tigre 2. En cas de symptômes inquiétants, n’hésitez pas à contacter votre médecin

  • Risques d’infection

Il faut savoir que la piqûre de moustique-tigre ne peut transmettre la dengue ou le chikungunya, que si le moustique a préalablement piqué quelqu’un de malade, et dans ce cas, susceptible de vous infecter par ce virus. Ces deux maladies sont caractérisées principalement par une forte fièvre brutale, ainsi que des douleurs articulaires. En cas de doute, consultez un médecin.

  • Symptômes du « Chikungunya » et de la « Dengue »

Ce sont des maladies virales infectieuses qui nous viennent des Tropiques. Ces maladies sont dites à déclaration obligatoire, ce qui a pour objectif de permettre un Dans les deux cas, le risque d’épidémie en métropole est plus important en été, lorsque le moustique tigre est présent et actif. Pour qu’une épidémie survienne, il faut réunir plusieurs hypothèses, notamment que la période soit propice (mai à octobre dans le sud de la France), et qu’une personne infectée revienne de l’étranger avec le virus. Si elle se fait piquer, un moustique qui le pique sera alors porteur du virus, et pourra contaminer d’autres personnes dans un rayon de 100 à 150m. C’est pourquoi les autorités sanitaires réalisent généralement une désinsectisation lorsqu’un cas de « Dengue » ou de « Chikungunya » a été déclaré.

  • Le nom « Chikungunya » signifie « se recourber, se recroqueviller ». En effet, cette maladie donne aux personnes malades des douleurs articulaires intenses et donc un aspect courbé.

Le moustique se contamine en ingérant le sang d’un humain porteur du virus, qui se multiplie alors dans les cellules de l’insecte (dans son tube digestif principalement). Après l’incubation, le virus atteint les glandes salivaires. Le moustique peut alors contaminer d’autres personnes.

Temps d’incubation : 4 à 7 jours en moyenne.
Temps d’immunité: à vie après avoir contracté la maladie
Symptômes du chikungunya
- Intense et fièvre, arrivant brutalement, et accompagnée de douleurs articulaires, très intenses et parfois incapacitantes, se situant particulièrement autour des poignets, des chevilles et des phalanges. - - Ces symptômes peuvent par ailleurs être accompagnés de douleurs musculaires et de maux de tête, une grande fatigue ainsi qu’une éruption cutanée et des démangeaisons, par exemple au niveau de la voute plantaire. - Dans certains cas, des hémorragies bénignes peuvent se déclarer au niveau des gencives, particulièrement chez les enfants.
- Ces symptômes s’étalent généralement sur cinq à dix jours, bien que les douleurs articulaires puissent rester plus longtemps. - Dans certains cas, rares, il peut être nécessaire de procéder à une hospitalisation.
A noter que les enfants peuvent ne pas faire de boutons.
Population à risque: nourrissons et enfants, femmes enceintes, personnes fragiles, malades ou âgés. Pour eux la maladie peut aller jusqu’à la mort ou entraîner de graves séquelles.
Traitement: aucun médicament n’existe à ce jour pour lutter contre le virus. Seul le traitement des symptômes est possible : contrôle de la fièvre et de la douleur.

  • Il existe 4 différents virus de la « Dengue »
  • Temps d’incubation : entre 2 et 7 jours
    Temps de guérison: environ 1 semaine
    Temps d’immunité: à vie pour le virus contracté, mais temporaire et partielle pour les autres.
    Il semblerait que la contraction d’un second virus puisse être à l’origine de complication ou d’aggravation des symptômes.
    Symptômes de la dengue  (fatigue, fièvre ,nausées, vomissements, maux de tête, douleurs articulaires, douleurs musculaires, boutons)

Population à risque Nourrissons et enfants, femmes enceintes, personnes fragiles, malades ou âgés. Pour eux la maladie peut aller jusqu’à la mort ou entraîner de graves séquelles.
Traitement Aucun médicament n’existe à ce jour pour lutter contre le virus. Seul le traitement des symptômes est possible : contrôle de la fièvre et de la douleur

  • Comment lutter contre le « Moustique-Tigre » ?

Pour se protéger des moustiques, la première des mesures à prendre, c’est d’être vigilant sur tout ce qui peut servir de « gîte larvaire ». On trouve des larves dans toutes les collections d’eau où peuvent pondre les moustiques : marécages, creux d’arbres, vieux pneus… Les eaux doivent être calmes (ce qui exclut la mer, les lacs aux eaux trop agitées, les rivières aux eaux trop vives,…), et les larves doivent pouvoir s’y nourrir (planctons…) Mais il peut suffire aussi d’un sol humide, immergé plus de 3 semaines à la bonne saison, soit par une pluie abondante (10 mm/m2), soit par un phénomène accidentelle (inondation, travaux).

Plus ponctuel encore, en particulier en milieu urbain : - Les jardins privés et, à plus grande échelle, les jardineries professionnelles, où l’on arrose généreusement des pots sous lesquels des coupelles retiennent l’eau qui stagne - Les canalisations d’eaux usées - Les travaux, chantiers où se forment des collections d’eau - Des gouttières mal-entretenues,…

On peut déjà empêcher la prolifération des moustiques en prenant les mesures simples suivantes :
- Évacuer l’eau qui s’accumule dans les gouttières
- Vérifier que les conduits d’eau ne sont pas obstrués
- Se débarrasser de tout objet qui pourrait retenir de l’eau dans l’environnement extérieur (pneus usagés, boîtes de conserve, vases, bidons, bâches, gouttières, poubelles à ciel ouvert, brouettes…)
- Changer l’eau des vases à fleurs au moins une fois par semaine
- Défricher et nettoyer régulièrement les terrains inoccupés
- Veiller à ce qu’il n’y ait pas de rétention d’eau dans les assiettes sous les pots aux fleurs

Pour les récipients impossibles à vider (puits, collecteurs d’eau de pluie ouverts…), on peut les couvrir hermétiquement avec de la toile moustiquaire ou, à défaut, recouvrir cette eau d’une fine couche d’huile : les larves ne peuvent plus respirer et meurent.

La vigilance consiste aussi à signaler des cas suspects ou dangereux : - Retenues d’eau accidentelles - Travaux ou chantiers inondés - Foyers de piqûres de moustiques déjà avérés,…

Vous pouvez signaler ces cas à : vigilance-moustiques.com, ou à un pharmacien sentinelle.

« Envie d’exercer un nouveau métier ? Besoin de se former efficacement ? Découvrez tous les avantages de la formation en ligne en regardant notre vidéo. »

Demande 100% Gratuite

Si vous aimez cet article, Partagez le avec vos ami(e)s...

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
Pinterest 0
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie, vous pourrez aimer aussi ...

Pour voir toutes nos actus métier et formation par thématiques

Catégories