iJqdjJaLmtPckYqTk9yRipOT3JGKk5PckYqTk9yRipOT3JGKk5PckYqTk9yRipOT3JGKk5PckYqTk9yRipOT3JGKk5PckYqTk9yRipOT3NM9W5GKk5M9W5GKk5M9W5GKk5M9W5GKk5M9W5GKk5M9Wz1ckYqTk8Wck5abj4+cPVw=
[csd_town]
[csd_region]

Santé & Social

Maladie cancéreuse chez l'enfant

Cancer… Enfant… Difficile d’associer ces deux mots. Représentant moins de 1 % de l'ensemble des cancers, les cancers pédiatriques touchent, en France, un enfant sur 500. Heureusement dans notre pays, les progrès médicaux permettent de guérir 70 à 80 % d'entre eux. Ce qui n'est pas le cas dans les pays en voie de développement, qui regroupent 80 % de tous les enfants souffrant d'un cancer. Là-bas, plus d'un enfant sur deux atteint d'un cancer y succombera faute d'accès à une thérapie efficace ou d'un dépistage précoce.

Les cancers pédiatriques ne sont pas les mêmes que ceux que l'on trouve chez l'adulte. Les symptômes, les traitements et les taux de survie sont également différents.

Les cancers survenant avant l'âge de 14 ans sont dits pédiatriques. Les plus courants sont les suivants :

La leucémie

Ce cancer du sang et de la moelle osseuse, représente près d’un tiers des cancers pédiatriques en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

Le type prédominant est la leucémie lymphoblastique aiguë, qui affecte les cellules de la moelle osseuse produisant les lymphocytes.

Environ 75 % des cas surviennent avant 18 ans, avec un pic de fréquence entre 2 et 5 ans.

Le risque de développer une leucémie est accru pour les enfants vivant à proximité d’une centrale nucléaire ou de lignes à haute tension et pour les enfants de moins de 5 ans habitant dans des zones de grande densité routière (exposition au benzène, cancérogène certain pour l’homme). L’exposition à certains engrais ou pesticides (y compris in utero) est aussi incriminée. C’est le premier type de cancer le plus courant chez les enfants de type caucasien.

Les tumeurs du système nerveux central

Ces tumeurs touchent le cerveau et la moelle épinière. C’est le 2e type de cancer le plus courant chez l’enfant dans les pays développés. Faute de techniques avancées, il est moins diagnostiqué dans les pays en développement.

Les lymphomes

Les lymphomes sont des tumeurs des ganglions lymphatiques.

C’est le 3e type de cancer le plus courant chez l’enfant dans les pays développés.

Le lymphome hodgkinien y est le plus courant, alors que le lymphome de Burkitt représente la moitié de tous les lymphomes en Afrique.

Le neuroblastome

Le neuroblastome est une tumeur maligne développée au niveau du système nerveux sympathique.
Cette forme de cancer survient plus chez le nourrisson et le très jeune enfant, dans les pays développés.

Le rétinoblastome

Le rétinoblastome est une tumeur maligne de la rétine, le tissu nerveux de l’œil. Environ la moitié des cas est héréditaire. Ce cancer survient dans les premières années de la vie de l’enfant.

Le cancer du rein

Le type de cancer du rein, le plus fréquent chez l’enfant qui touche essentiellement l’enfant de moins de 5 ans, est la tumeur de Wilms.

La tumeur des os

Les tumeurs des os : l’ostéosarcome (50 %), le sarcome d’Ewing (35 %), le chondrosarcome… Ces cancers représentent environ 3 à 5 % des cancers pédiatriques.

Le rhabdomyosarcome

Le rhabdomyosarcome est une tumeur maligne du muscle strié (les muscles reliant les os et permettant le mouvement). C’est un cancer, appelé sarcome des tissus mous, typique chez l’enfant, avant l’âge de 10 ans.

Dans les pays développés, trois enfants sur quatre atteints d’un cancer survivent au moins cinq ans après le diagnostic initial.

L'importance d'un dépistage précoce

Dans environ 85 % des cas, un ou plusieurs des symptômes suivants sont généralement présents :

  • Masse ou gonflement abdominal anormal
  • Fièvre prolongée et inexpliquée
  • Pâleur, perte d'énergie et perte de poids rapide
  • Douleurs et maux de tête prolongés et inexpliqués, souvent accompagnés de vomissements
  • Ecchymoses fréquentes et saignements inexpliqués
  • Modification soudaine de l'équilibre ou du comportement
  • Tête enflée
  • Reflets blancs dans l'oeil

"La plupart des symptômes du cancer peuvent être interprétés comme étant des maladies infantiles. Il est donc extrêmement important que les parents amènent leur enfant chez un médecin pour le faire examiner, si l'un de ces symptômes apparaît". (Dr John Seffrin-Président de l’UICC)*

*Union for International Cancer Control – (Union Internationale Contre le Cancer).

Sources : CIRC publications scientifiques n°144 Société Internationale d'Oncologie Pédiatrique (SIOP), 2003

« Envie d’exercer un nouveau métier ? Besoin de se former efficacement ? Découvrez tous les avantages de la formation en ligne en regardant notre vidéo. »

Demande 100% Gratuite

Si vous aimez cet article, Partagez le avec vos ami(e)s...

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
Pinterest 0
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie, vous pourrez aimer aussi ...

Pour voir toutes nos actus métier et formation par thématiques

Catégories