Tout savoir sur le nouveau CAP Petite enfance 2019

hongtran

Tout savoir sur le nouveau CAP Petite enfance 2019Fruit d’une réflexion profonde sur les besoins des structures d’accueil des jeunes enfants, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance a été conçu en partant des travaux d’une psychologue de renom et avec le recours d’une centaine de professionnels de la petite enfance. Le rapport Giampino, a mis en avant de nouveaux enjeux de l’accueil de jeunes enfants en apportant la dimension « Accompagnement ». Avec le nouveau CAP petite enfance, le professionnel ne se limite pas à la prise en charge et les soins au quotidien de ses petits protégés. Il participe pleinement aux activités d’éveil, favorisant le développement et l’épanouissement des sujets de 0-6 ans.

Veiller au bien-être, au développement et à l’épanouissement des enfants de 0 à 6 ans, c’est la raison d’être des métiers de la petite enfance. L’Etat prend des dispositions légales pour mettre au gout du jour les diplômes et les référentiels métiers. Parmi ces innovations, on peut citer le CAP Petite enfance qui a été revisité pour le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE). Le but est d’associer à la formation un métier. L’accompagnant peut désormais, à la sortie de la formation, postuler pour un poste dans une structure d’accueil telle que les écoles maternelles ou les établissements d’accueil de jeunes enfants (EAJE), les accueils collectifs de mineurs (ACM). Il peut aussi travailler au domicile des parents ou en tant qu’assistante maternelle.

Un accompagnement éducatif

Un accompagnement éducatifLe titulaire d’un CAP AEPE se destine toutefois aux mêmes postes dans le secteur de la petite enfance. Il peut prétendre à un poste d’agent de crèche ou de garderie, exercer en tant qu’assistante maternelle ou ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles). Elle peut devenir auxiliaire puéricultrice. Le CAP AEPE ouvre la porte à des métiers de la petite enfance. Dans son rôle d’accompagnant éducatif, le professionnel participe à l’organisation et l’animation des activités. Eveil, jeux, soin d’hygiène, apprentissage sont au programme tout au long de la journée. La prise de repas lors du déjeuner est un moment clé. Tous les jours, l’accompagnant nettoie les matériels pédagogiques et veille à ce que les locaux restent propres. Son intervention auprès du jeune enfant vise à donner à ce dernier un équilibre affectif et intellectuel. L’acquisition de l’autonomie et la propreté sont une étape à franchir.

L’intérêt du CAP petite enfance 2019 est la possibilité pour son titulaire d’accéder à une fonction de management, bénéficiant sur ce point d’un statut presque égal avec celui de l’auxiliaire de puériculture. L’avantage de l’accompagnant est la proximité qu’il a avec les enfants. Ce contact privilégié est essentiel dans sa mission d’aider l’enfant à se construire une identité et à s’épanouir. Les titulaires de l’ancien CAP Petite enfance ne bénéficient pas automatiquement de ce nouveau statut qu’instaure le diplôme remis au goût du jour. Pour ce faire, Ils doivent passer certains modules de formation.

Un volet professionnel orienté sur le type de lieu d’accueil

La nouveauté de la version 2019 de ce CAP est le socle commun tout en considérant les spécificités du type de lieu d’accueil. On a alors trois modules spécifiques. L’étudiant doit se spécialiser dans un type d’accueil mais il est à la base polyvalent. Avec un CAP AEPE, on a le choix de travailler dans une structure d’accueil comme la crèche et la garderie pour s’occuper des tout-petits, dans un établissement d’accueil de jeunes enfants pour mettre en œuvre le projet pédagogique, à domicile ou au domicile des parents en tant qu’assistante maternelle. Ce CAP est préparé en un an dans un établissement de formation. Le prérequis est le baccalauréat, le BEP ou un autre CAP. On peut s’inscrire dans un lycée professionnel après la troisième et suivre un cursus de 2 ans en formation initiale. Il est possible de suivre la formation en alternance. Les cours par correspondance et la VAE ouvrent la porte aux candidats libres désireux de changer de métier.

Le volet professionnel du programme d’apprentissage dans la formation d’un accompagnant éducatif PE concerne la biologie humaine, les régimes alimentaires, les besoins en nutrition de l’enfant. L’apprenant acquiert des connaissances en matière de biologie et de sciences médico-sociales. La prise en charge de l’enfant dans la vie quotidienne fait l’objet d’un module professionnel. L’apprenant maitrise les paramètres de la qualité de vie et de l’environnement. Il bénéficie aussi d’un enseignement général avec des matières classiques comme le français, les mathématiques, la physique-chimie, l’histoire et la géographie.

Les activités de l’accompagnant éducatif

Les activités de l’accompagnant éducatifLe nouveau CAP Accompagnant éducatif petite enfance privilégie la prise en compte des besoins fondamentaux de l’enfant et lui fournit un environnement sécurisant et confortable. Il veille à ce que l’alimentation soit saine et contribue au développement physiologique et intellectuel. Le professionnel doit toujours respecter le choix des parents. Il doit coordonner les activités d’éveil et d’animation tout en apportant l’aide pédagogique au profit de l’enseignant. Il continue à apporter à chaque enfant les soins quotidiens dont ils ont besoin. Il corrige les mauvais comportements comme les écarts de langage, les gros mots, les gestes violents…

Le CAP AEPE a plus de débouchés que l’ancienne CAP. Il est donc plus facile de trouver un établissement pour effectuer les 16 semaines de formation en milieu professionnel. L’apprenti accompagnant est chargé entre autre de l’accueil et de la surveillance des enfants, de les accompagner dans les travaux scolaires, d’organiser des activités ludiques. Les épreuves professionnelles pour l’obtention du certificat concernent l’accompagnement du développement du jeune enfant, la prévention santé-environnement et l’exercice de l’activité d’accueil collectif et individuel. Ce nouveau CAP ambitionne de cautionner les bonnes pratiques professionnelles et de favoriser les passerelles entre les formations.

Pour devenir un accompagnant éducatif Petite enfance, le plus difficile est souvent d’intégrer une école. Il ne faut pas se fier aux prérequis du genre aucun diplôme exigé. Les candidats ont en réalité un niveau scolaire plus élevé. Certains sont diplômés ou travaillent déjà dans le secteur de la petite enfance. Si la fonction publique vous intéresse, il est possible de passer le concours d’ATSEM. Il existe d’autres perspectives d’évolution vers le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture ou d’aide-soignant.

Autres articles sur la formation et métiers de la petite enfance :

Articles similaires sur la formation et les métiers