lexique / guide

Esthéticienne à domicile : Tout savoir en 15 minutes !

L’esthétique à domicile a tous les avantages des services proposés en institut : maquillage, manucure, pédicure, épilation…, et bien plus encore. Faisant partie de notre guide pratique de l’esthéticienne, celui vous permettra de comprendre l’étendu des pratiques d’une esthéticienne en activité indépendante. L’esthéticienne à domicile propose un service « haut de gamme » 100 % personnalisé pour répondre à toutes les demandes de sa clientèle. Par rapport à une spécialiste de la beauté en institut, elle jouit d’une grande liberté dans son planning quotidien puisqu’elle définit elle-même le temps alloué aux soins, et elle décide par ailleurs ses horaires et jours d’activité. Devenir esthéticienne à domicile, c’est la satisfaction première d’être son propre patron et satisfaire ses clientes en les bichonnant à souhait.

1. La vente de produits de beauté à domicile, comment ça marche ?

La vente de produits de beauté à domicile

Vous avez décidé de vous lancer dans les services et la vente de produits de beauté à domicile, nous allons vous expliquer comment vous y prendre. Tout d’abord, il sera nécessaire de définir la marque des produits que vous désirez rejoindre puis il faudra poser les bonnes questions : est-ce que les produits sont de qualité ? qu’en est-il des demandes de consommation ? quel pourcentage recevrai-je ? est-ce qu’il y a des obligations d’achat, de stockage et de revente ? Après avoir répondu à ses questions, tout deviendra clair comme de l’eau de roche et il ne restera plus qu’à en parler autour de vous afin qu’elle puisse se démarquer des autres.

2. Le marché de l’esthétique à domicile en chiffres

Le marché de l’esthétique à domicile a pris de plus en plus d’ampleur depuis ces dernières années. Aujourd’hui, la France compte plus de 15 000 instituts de beauté, dont 2/3 sont indépendantes, c’est-à-dire environ 10 000 professionnels. Cela prouve que les demandes ne cessent d’augmenter. Selon les derniers chiffres, elles sont plus 40 % à faire régulièrement appel à une esthéticienne à domicile contre 25 % en 2015. Et plus de 15 % de la gent féminine s’offrent des prestations au moins 6 fois par an. Le marché a connu une effervescence grâce aux réseaux sociaux ainsi qu’aux influenceuses qui partagent leur expérience et qui proposent des tutoriels beauté.

3. Tout savoir de la rémunération d’une esthéticienne à domicile

La rémunération variera suivant le statut juridique choisi, généralement micro-entreprise (auto entrepreneur), des tarifs pratiqués, du nombre de clientes et des horaires choisis. Pour une esthéticienne en institut, on parlera de salaire brut. Tandis qu’au contraire pour parler de rémunération pour une esthéticienne à domicile, on aura tendance à parler de chiffres d’affaire car elle aura le plus souvent le status de « travailleur indépendant ».

Par exemple, si vous avez fait un chiffre d’affaires de 3 000 €, lequel correspond à la somme des prestations effectuées ainsi que des produits vendus. À cela, il faudra déduire les charges et les obligations fiscales. Après déduction et suivant les pourcentages liés au statut ainsi que d’autres paramètres, vous pourrez gagner entre 2 289 € et 2790 €. Il va sans dire que cela est plus rentable qu’en institut. 

4. Devenir esthéticienne à domicile, est-ce plus facile en auto-entrepreneur ?

La manière la plus simple de s’établir à son compte en tant qu’esthéticienne est sûrement de choisir le statut d’entrepreneur, ou via la micro-entreprise. Pour démarrer, il suffit d’une simple déclaration d’activité et le tour est joué. Par ailleurs, le calcul des cotisations est beaucoup plus facile. Toutefois, ce statut est limité par un plafond pour le chiffre d’affaires ; passé au-delà d’un certain montant, il sera nécessaire de passer sur une autre forme juridique. Disposer de ce statut permet de mieux profiter d’un financement des banques et de meilleures chances d’avoir un emprunt avec un taux réduit pour le véhicule de fonction, le matériel et tout autre élément nécessaire à l’exercice de l’activité.

5. Les marques de cosmétiques les plus demandées par la clientèle

Les clientes sont différentes les unes des autres, que ce soit au niveau de leur peau, de leur sensibilité ou pour d’autres raisons. Et en matière de goût également, elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Une esthéticienne à domicile devra alors faire le tri parmi les nombreuses marques de cosmétiques proposées sur le marché et se poser les bonnes questions, comme lesquelles sont les plus demandées par la clientèle. Selon un sondage effectué en novembre 2019, le Top 5 des marques les plus plébiscitées comprend Huda Beauty en tête de liste, Anastacia Beverly Hills en seconde position, MAC Cosmetics à la troisième place, Yves Rocher en quatrième place et Florence par Mills clôture ce top. Ensuite, il y a Kylie Cosmetics, Jeffree Star Cosmetics et Rude Cosmetics.

6. Avantages et inconvénients des soins esthétiques à domicile

Aujourd’hui, les soins esthétiques à domicile intéressent de plus en plus pour des raisons d’accessibilité. Mais qu’en est il des avantages et inconvénients de la pratique de soins esthétique à domicile ? Par ailleurs, même si les avantages sont multiples : gain de temps, économie d’argent, prestations personnalisées, pas de longue file d’attente pour avoir un rendez-vous, soins plus confortables… D’un autre côté, il y a quelques inconvénients, dont la plus grande partie concerne les équipements et certains soins : table de soin prenant beaucoup de place, appareils pour les soins du visage ne pouvant être transportés… Sans compter les impondérables à gérer lors de soins à faire dans un environnement autre qu’un institut. 

7. La règlementation et les règles d’hygiène de l’esthéticienne à domicile

Pour une esthéticienne à domicile, les règles d’hygiène et la règlementation sont similaires à ceux appliqués en institut. En matière d’hygiène, le règlement sanitaire stipule alors que tout objet employé doit être entretenu de façon à n’être en aucun cas une cause de transmission d’affection contagieuse et que la professionnelle devra pour chacune de ses clientes désinfecter ses instruments. Pour éviter tout problème, il est ainsi conseillé d’avoir à sa disposition un gel hydroalcoolique, des lingettes antiseptiques et un spray désinfectant pour les surfaces et les instruments, des serviettes en papier à usage unique ainsi que des kits individuels pour les limes à ongles.

8. Un guide pratique pour ouvrir son institut de beauté à domicile

Une esthéticienne peut exercer son métier au domicile de ses clientes, mais peut tout autant créer son propre salon chez elle. La première chose à faire avant de se lancer dans la création de son institut de beauté sera d’étudier le marché : tendances sur le secteur, profil de cliente type, attentes des consommateurs, nombre de professionnels dans le secteur, offres disponibles… Après l’étude du secteur, il ne restera plus qu’à choisir un statut puis à réunir le matériel nécessaire et à commencer à se faire connaître en utilisant différents canaux : réseaux sociaux, distributions de flyers, animation, etc.

9. Pratique de l’esthétique à domicile : dans quelles conditions après le confinement ?

Avec les conditions sanitaire actuelles, il sera difficile pour l’esthéticienne à domicile de reprendre son activité en période de Covid-19 ? Il est plus que certain que la pratique de son activité ne se fera plus comme auparavant. Dans la mesure où il n’y a pas encore des règlementations post-confinement liées aux activités indépendantes, la professionnelle devra toujours respecter les règles de base, telles que le port de masque et l’utilisation du gel hydroalcoolique. Bien évidemment, la distanciation sociale ne sera pas de mise puisque l’activité ne le permet pas. Au mieux, elle utilisera des gants chirurgicaux pour éviter d’entrer directement en contact avec ses clientes.

Autres articles sur la pratique de l’esthétique :