Les anomalies de la couleur du cheveu

hongtran

Cheveux noirs, cheveux blancs, cheveux châtains ou encore cheveux roux, nombreuses sont les couleurs des cheveux des gens, et si certaines sont normales, d’autres sont considérées comme des anomalies dont les causes peuvent être nombreuses. Voici quelques anomalies de la couleur du cheveu : canitie, albinisme, flavisme, piédbaldisme, hyperchromie, pili annulati et rutilisme. Zoom sur leurs caractéristiques et leurs causes.

Canitie

canitie-cheveuxLe terme provient du latin canities signifiant blancheur des cheveux et ce phénomène survient au cours de l’existence. La forme universelle est le grisonnement puis le blanchissement des cheveux. On distingue deux formes de canitie :

  • La canitie physiologique qui touche les personnes vers leurs 35 à 40 ans. Celle-ci est héréditaire et causée par l’élimination progressive des pigments naturels. Elle se caractérise par le blanchissement naturel des cheveux et des poils avec une progression lente ou rapide. Malheureusement, le processus est irréversible.
  • La canitie précoce touche les personnes vers leurs 20 ans et celle-ci est provoquée par la défaillance du système pigmentaire due à une maladie auto-immune, un traumatisme comme une dépression ou un choc émotionnel, ou à une maladie génétique. Elle se caractérise par le blanchissement naturel des cheveux pouvant être partiel ou total, et touche en premier la couronne, la région occipitale et les trempes. Et tout comme la canitie physiologique, la canitie précoce est irréversible.

Flavisme

maladie-jaune-cheveux-blancsCe phénomène se caractérise par le jaunissement des cheveux blancs au niveau des pointes et des demi-longueurs d’où son autre appellation de maladie jaune des cheveux blancs. Le flavisme a plusieurs causes, dont les plus récurrentes sont la carence en vitamine C, une longue exposition au soleil occasionnant la dégradation de la kératine, la séborrhée qui est une sorte de pellicule à la surface du cuir chevelu ainsi que le tabagisme. Son traitement repose sur le masquage des reflets jaunâtres par une superposition de couleurs. Dans le cas d’une carence, il suffit d’en venir à bout, et pour le tabagisme, il suffit d’arrêter la cigarette pour retrouver la couleur initiale de ces cheveux.

Rutilisme

rutilisme-rouxIl s’agit d’une particularité chez certains individus que l’on appelle « roux ». Le rutilisme touche aussi bien les hommes que les femmes et se caractérise par une couleur des cheveux et des poils variant du rouge foncé à l’orange, une peau claire ainsi que des taches de rousseur. Cette pigmentation rousse des cheveux et des poils est causée par l’érythromélanine : absorption des rayons bleus et verts de la lumière et réflexion des rayons rouges, et elle est congénitale. Cette anomalie est considérée comme naturelle, mais certaines personnes n’admettent pas cette particularité et ont recours à la décoloration de leurs cheveux et de leurs poils.

Albinisme

albinisme-maladieC’est une anomalie doublée d’une mutation génétique affectant la pigmentation et se caractérise par un déficit de la production de la mélanine. Les personnes atteintes d’albinisme ont des cheveux blancs, roux ou blonds pailles, comme les poils, cils et sourcils, ainsi qu’une iris rose avec des pupilles rouges. Contrairement aux idées reçues, l’albinisme touche toutes les origines ethniques et non pas uniquement les africains. La teinte de leur peau est par ailleurs blanc cireux ou légèrement rosé. Dans la mesure où la production ainsi que la distribution de mélanine sont sous le contrôle de nombreux gènes différents, on peut retrouver plusieurs formes cliniques d’albinisme. Cette anomalie est congénitale tout en ayant une partie héréditaire.

Piébaldisme

PiebaldismeCette anomalie se présente comme une forme partielle de l’albinisme caractérisée par l’apparition de quelques mèches blanches localisées – achromie triangulaire ou losangique frontale avec mèche blanche frontale. Le piébaldisme est un trouble génétique bénin rare congénital causé par une faible synthèse de la mélanine, et dans certains cas, il s’accompagne de graves problèmes de développement.

Hyperchromie

Cette forme d’anomalie qui porte également le nom d’hyperpigmentation cutanée correspond à une accumulation excessive des pigments de la chevelure ou de la peau ou à une répartition désordonnée des pigments lors de la mélanogenèse. Ce défaut pigmentaire peut être plus ou moins accentué et concerner une région locale de la peau, voire être plus générale, et touche particulièrement les femmes au teint mat qui se retrouvent alors avec des mèches colorées différemment que le reste de leurs cheveux.

Pili annulati

Pili annulatiIl s’agit d’une anomalie isolée et bénigne touchant la tige pilaire et qui se présente généralement après l’âge de 2 ans. Cette maladie génétique très rare affecte les cheveux, très rarement la barbe, les poils axillaires et pubiens, en leur donnant un aspect en bandes ou moucheté : alternance de bandes claires et foncées sur les cheveux. Cette anomalie pigmentaire de la tige pilaire s’explique par la présence de bulles d’air dans les cavités du cortex crânien. Le pili annulati est héréditaire avec des symptômes plus visibles à l’œil nu avec l’âge, mais n’affecte pas la croissance ni la fragilité des cheveux dans la grande majorité des cas.