Tout savoir sur la formation de coiffure

hongtran

Le métier de coiffeur est règlementé contrairement aux idées reçues. En effet, il est nécessaire d’avoir au minimum un CAP coiffure, rebaptisé CAP métiers de la coiffure à partir de la cession de juin 2021, pour pouvoir pratiquer, que ce soit dans un salon ou à domicile. Le coiffeur et la coiffeuse assurent tous soins esthétiques et hygiéniques des cheveux et du cuir chevelu. Aux soins courants, comme le shampoing, le brushing et la coupe s’ajoutent alors le traitement du cuir chevelu, la coloration, la permanente ainsi que les mèches, et plus rarement la barbe. Il existe aujourd’hui différentes formations permettant d’aboutir au CAP, dont la formation à distance, qui est une alternative mise en place pour les personnes qui n’ont pas le temps de suivre une formation initiale en école de coiffure ou en alternance, ou encore pour les personnes ayant dépassé l’âge d’une formation en apprentissage, c’est-à-dire 30 ans moins 1 jour.

Zoom sur le CAP coiffure

black and silver laptop computer on brown wooden tableDiplôme de niveau V, le CAP coiffure qui changera de nom à partir de la session de juin 2021 pour CAP métiers de la coiffure, permet à ses titulaires d’exercer en tant que coiffeur ou coiffeuse, que ce soit à leur compte en tant qu’artisan ou en tant que salarié dans un salon de coiffure ou un institut de beauté, entre autres. Reconnu par le ministère de l’Éducation nationale, il est possible de préparer le CAP coiffure de plusieurs manières :

  • en lycée professionnel ou en école spécialisée comme une école de coiffure ;
  • par correspondance dans le cadre d’une formation à distance ;
  • par l’intermédiaire d’une formation en alternance (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation).

Ensuite, le CAP coiffure peut s’obtenir en deux ans après la classe de troisième ou une seconde professionnelle ou en un an pour ceux ayant un autre CAP ou un BEP.

Référentiel 2021 du CAP coiffure

person trimming man's hairÀ partir de la session de juin 2021, le CAP coiffure demandera aux candidats de faire leurs preuves dans différentes épreuves pratiques, écrites et orales. C’est dans un centre de formation qu’ils devront passer l’EP1 Techniques de coiffure réunissant 3 parties : Coupe et coiffage homme en partie 1, coupe, couleur forme femme en partie 2 et mobilisation des savoirs associés en partie 3. L’épreuve PSE (prévention santé environnement) est par ailleurs obligatoire pour tous les CAP et les BAC pros et celui-ci se présente sous la forme d’un test écrit en 2 parties : santé et environnement, d’un côté, et prévention des risques professionnels, de l’autre. Pour l’épreuve 2, il s’agit de l’EP 2 relation clientèle et participation à l’activité de l’entreprise. Cette épreuve est également à passer au sein d’un centre de formation et les candidats sont mis en situation pour évaluer leur capacité à communiquer, à mobiliser les savoirs associés et à adopter une attitude professionnelle. Voilà pour la partie professionnelle du CAP coiffure. Pour la partie générale, celle-ci est facultative pour les détenteurs du BAC, d’un autre CAP ou d’un niveau équivalent, et se compose de plusieurs matières à passer, dont 4 obligatoires (EG) et une facultative (EF) : EG1 français, histoire-géographie, enseignement moral et civique, EG2 mathématiques – physiques-chimie, EG3 éducation physique et sportive, EG4 langues vivantes, et EF1 arts appliqués et cultures artistiques.

Contenu d’une formation coiffure

grayscale photography of woman getting her hair done inside salonQue ce soit en lycée professionnel, par correspondance ou via une formation en alternance, la préparation du CAP coiffure porte sur les épreuves et ainsi le contenu des cours est sensiblement le même d’une école à une autre, ou d’un établissement de formation à un autre. Ainsi, au cours de leur formation en coiffure, les apprenants aborderont différentes matières, comme le coiffage homme/femme, la création et la coupe, l’utilisation du matériel de coiffure, l’histoire de la coiffure, l’harmonie des couleurs, les dessins de coiffure, la publicité en coiffure et esthétique ou encore la création publicitaire et les travaux pratiques de coiffure. D’autres matières connexes sont également enseignées, telles que l’expression et la communication orale, le contact, l’éducation civique ainsi que l’art de l’étalage.

Lorsque la formation prend fin, que ce soit après un an, deux ans, voire trois ans pour ceux qui progressent lentement, mais sûrement, les apprenants devront ainsi être capable de réaliser un brushing, une coupe homme/femme/enfant, une mise en plis, un chignon, un soin du cuir chevelu, une coloration, une coiffure de mariage, une permanente et bien évidemment un shampoing.

Dans la mesure où les coiffeurs et coiffeuses sont amenés à donner des conseils pour tout type de client et de chevelure, ils doivent avoir le sens du contact, d’un côté, et la fibre commerciale, de l’autre. Ainsi, des techniques de vente leur sont enseignées lors de leur formation. D’autres notions techniques interviennent également, telles que l’accueil client, la gestion de stocks, les bases du secrétariat et les techniques de communication.

Les stages en milieu professionnel

man in black shirt doing hand signBien que les stages en milieu professionnel ne soient pas obligatoires, comme dans d’autres CAP, afin de passer l’examen du CAP coiffure/CAP métiers de la coiffure, il est fortement conseillé de les faire pour bien apprendre le métier, pour découvrir le milieu professionnel dans lequel est plongé le coiffeur au quotidien et pour mettre en application les connaissances acquises au cours de la formation. La durée des stages n’est pas définie suivant une convention ou autre, mais à définir avec l’entreprise contactée (salon de coiffure, institut de beauté…). Généralement, il est préconisé de faire 12 semaines de stage et ces stages peuvent avoir lieu dans un salon, dans un établissement spécialisé (armée, soin, réadaptation, convalescence…) ou dans le monde du spectacle (théâtre, plateau TV, mode, cinéma…).

Par contre, pour les apprenants qui financent leur formation par l’intermédiaire de leur CPF (compte personnel de formation), la préparation du CAP coiffure devra se faire par FPC (formation professionnelle continue) et dans ce contexte, il est nécessaire de passer 12 semaines de stages en milieu professionnel. Les candidats qui disposent de 6 mois d’expérience professionnelle dans le secteur d’activité du CAP peuvent les faire valider en lieu et place des stages obligatoires.