lexique / guide

Options possibles pour les diplômés de la Petite Enfance ?

Quelle formation après un CAP petite enfance ?

Même si la question n’est pas souvent posait, en effet la plupart des titulaires d’un CAP petite enfance en tous cas dans une large majorité, exerce leur métier et se lance dans la vie active une fois leur diplôme en poche. Les diplômés sont de plus en plus nombreux à vouloir évoluer après quelques années de pratique. La perspective de carrière est différente quand on est une jeune fille de 17 ans qui s’inscrit à une formation CAP PE comparativement à une situation qui aura évolué dix années plus tard. Ce changement est souvent justifié par une volonté d’avoir un métier plus adapté à sa vie de famille, ou tout simplement soutenu par le désir d’évoluer dans sa carrière pour avoir plus des responsabilités et de bien meilleurs revenus.

Obtenir son BAC Pro

Les titulaires d’un CAP Petite enfance pour la plupart, ont souvent arrêté leur cursus scolaire avant ou avec juste le BAC en poche. Certains n’ont pas fait d’études supérieures ou n’ont même pas le baccalauréat. Quand le ou la candidate en fait la demande, elle peut s’orienter vers un BAC pro et décrocher un diplôme de niveau V. Plusieurs options s’offrent à elle, en l’occurrence le Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne. C’est un diplôme qui se prépare en trois ans après la classe de 3ème en cursus classique.

Les titulaires d’un CAP PE ou AEPE peuvent donc intégrer en cursus Bac Pro ASSP en suivant deux années d’études. Dans un cursus de baccalauréat professionnel, l’enseignement est centré sur un métier et comprend de la pratique notamment une formation en entreprise. C’est une toute autre orientation pour les assistantes maternelles qui souhaitent enrichir leurs compétences dans le secteur de la petite enfance. Le Bac pro ASSP propose deux options, la A pour exercer à domicile et la B pour travailler dans une structure. L’enseignement s’appuie sur un métier et intègre des périodes de formation en entreprise. Ce diplôme peut aussi se préparer en apprentissage. Le bac pro prépare à l’entrée dans la vie active, mais permet aussi la poursuite d’études, notamment en BTS. A noter que la voie professionnelle est en cours de rénovation. La mise en place de la réforme se fera progressivement.

Le Bac Pro Services aux personnes et aux territoires est aussi une option de formation après un CAP Petite enfance. Le cursus de 3 ans comprend des enseignements généraux, technologiques et professionnels, avec la possibilité de les suivre en alternance. Le diplômé est à même d’organiser des services destinés à mettre en valeur les territoires ruraux, à identifier les besoins propres aux populations rurales, à concevoir une offre de services adaptée. Il intervient dans le secteur de l’aide à domicile ou dans des structures d’accueil collectives. Il conçoit un projet individualisé afin d’améliorer le bien-être pour une personne indépendante.

Les concours d’entrée aux diplômes d’Etat

Le DEAP (Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture) est à la portée d’une titulaire d’un CAP PE qui a acquis quelques années d’expériences. Il faudra cependant passer par le concours de sélection pour intégrer un institut de formation. Le cursus dure 17 mois de cours théorique et de formation clinique. Travaillant dans un établissement, l’auxiliaire de puériculture agit sous la supervision d’une infirmière ou d’une puéricultrice. Durant sa formation, elle apprend à connaître les soins à l’enfant, l’état clinique d’un patient, l’accompagnement dans les activités d’éveil, les soins quotidiens, l’hygiène des locaux, l’ergonomie, la communication… Le volet stage dure au total 24 semaines réparties en 6 étages suivis dans différentes types de structures comme le service pédiatrique, la maternité, structure d’accueil d’enfants de 0-6 ans.

Le diplôme d’Etat d’aide–soignant est une orientation de carrière à envisager pour une titulaire d’un CAP PE. Cette dernière sera dispensée de test d’admissibilité lors du concours d’entrée dans une école. Ce DE n’exige pas de qualification particulière pour concourir. Il faut juste avoir au moins 17 ans. La formation dure 10 mois. Métier féminin à + de 90% ; l’aide-soignant est en pleine crise de vocation. Les jeunes sont réticents à l’idée d’un travail harassant. L’aide-soignant n’est pas un personnel médical. Son rôle consiste à s’occuper de l’hygiène corporelle et du confort physique du patient, l’aidant à se laver, s’habiller, manger, faire des exercices physiques… Il est un soutien moral pour les malades.

Le diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social (DEAES) est un passeport pour les métiers de l’aide à domicile. Le ou la titulaire d’un CAP PE peut se tourner vers le métier d’auxiliaire de vie sociale. Pour entrer en formation, il faut passer un concours dont les épreuves sont composées d’un questionnaire d’actualité et un entretien de motivation. Le cursus comprend une formation théorique de 500 h alternée avec 800 heures de pratique. Avec un DEAES, le diplômé a le choix entre trois types d’accompagnement : de la vie à domicile, de la vie en structure collective et à l’éducation inclusive à la vie ordinaire. Avec 3 ans d’expériences, la titulaire d’un CAP PE peut prétendre au concours Educateur de Jeunes Enfants qui est ouvert aux bacheliers. La formation dure 3 ans, abordant les thématiques de l’accueil, de l’accompagnement, de l’éducation, de la communication, de l’organisation.

Devenir ATSEM : Travailler auprès des enfants dans la fonction publique

Les collectivités recrutent des agents qualifiés dans les secteurs de la petite enfance. Les titulaires d’un CAP PE peuvent s’inscrire au concours pour devenir un Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles. Ce n’est pas pour accéder à un institut de formation mais plutôt devenir un fonctionnaire stagiaire. La concurrence est rude et il faut se préparer au concours ATSEM. De nombreuses écoles et autres centres de formation propose des cours de préparations aux épreuves qui peuvent être suivis à distance. Une ATSEM est présente dans les écoles maternelles publiques. Elles sont rattachées à l’administration de la commune. Il en existe plus de 52 000 dans toute la France. Cette spécialiste de la petite enfance a pour rôle d’assister les instituteurs dans les écoles maternelles à organiser les activités avec les jeunes enfants. Elle accueille les petits écoliers, veillent à leur hygiène et à leur confort. Ses fonctions concernent aussi la distribution des repas, le nettoyage des locaux, la préparation des outils pédagogiques… Après un an de stage, l’agent communal est titularisé.

Liste des métiers de la Petite Enfance accessibles aux diplômés

Le diplôme du CAP Petite Enfance (AEPE) ouvre les portes aux métiers qui permettent de travailler auprès des enfants. Ci dessous un liste non-exhaustive des métiers  qu’il est possible d’exercer :

– Auxiliaire de crèche ou aide-auxiliaire de puériculture

Le titulaire du CAP Petite Enfance (AEPE) préfère bien souvent travailler en crèche en tant qu’auxiliaire ou agent de crèche. Il travaille en équipe et participe au projet pédagogique, tout en accueillant enfants et parents. Il est en charge des soins courants d’hygiène, organise les espaces de vie pour les petits.

– Agent spécialisé

Il consiste à accueillir l’enfant durant la journée, au sein d’un lieu de vie sécurisé et propice à l’autonomie des enfants. Les qualités indispensables sont l’esprit d’équipe, les capacités à communiquer ainsi qu’un bon sens de l’observation.

– Aide-Éducateur/Éducatrice :

Chargé d’encadrer et d’animer, ce professionnel exerce au sein d’un établissement scolaire avec les autres professionnels de la petite enfance. Raconter des histoires, chanter, proposer diverses activités manuelles… Les tempéraments dynamiques s’épanouissent dans ce métier.

– Animateur/Animatrice Petite Enfance :

Responsable de multiples tâches en lien avec l’encadrement des enfants, l’animateur peut exercer en crèche, école maternelle ou primaire, ou encore centre de loisirs. Le CAP Petite Enfance « AEPE » apporte toutes les compétences nécessaires à cette fonction aux nombreux débouchés.

Autres articles sur la formation et métiers de la petite enfance :