Devenir maquilleur/se de cinéma

hongtran

Lorsqu’on parle de maquillage, cela ne consiste pas uniquement à embellir les personnes pour les évènements mondains, la vie de tous les jours ou encore le travail. Il existe d’autres secteurs qui nécessitent les services des professionnels du maquillage, le cinéma en fait partie. Ils sont d’ailleurs très demandés puisque c’est à eux de donner vie aux personnages de fiction, de faire ressortir le teint des acteurs, de cacher des boutons et bien d’autres encore. Pour devenir maquilleur(se) de cinéma, il n’existe pas réellement de diplôme nécessaire, mais il est fortement recommandé d’avoir des bases solides dans les métiers de la beauté et de l’esthétique. Et le CAP esthétique (CAP ECP esthétique cosmétique parfumerie) est un excellent point de départ pour pouvoir se familiariser avec le 7e art qu’est le cinéma.

Préparer son CAP esthétique cosmétique parfumerie

Le CAP esthétique est le diplôme de référence qui certifie les compétences en tant que maquilleur(se) et esthéticien(ne) qui est à la fois reconnu par l’État et les professionnels du secteur. En préparant ce diplôme, on peut ainsi avoir un solide socle des diverses prestations qu’un professionnel spécialisé doit être en mesure d’accomplir. L’avantage avec ce diplôme, c’est qu’il est accessible au grand public et cela à partir de 16 ans avec un large choix de formations disponibles pour tous les profils :

  • Formation initiale pour les jeunes de 16 ans à 26 ans en lycée professionnel pour une durée de 2 ans ou de 1 an ;
  • Formation continue pour les adultes salariés, demandeurs d’emploi, handicapés… pour une durée entre 6 mois et 3 ans ;
  • Formation à distance pour les personnes majeures pour une durée de 6 mois à 3 ans ;
  • Formation en alternance pour les jeunes et ceux ayant plus de 26 ans demandeurs d’emploi par l’intermédiaire d’un CFA (centre de formation d’apprentis) ;

Des programmes du CAP esthétique avec spécialisation maquillage

Dans le cadre d’une formation continue ou d’une formation à distance, de nombreux organismes et écoles proposent un parcours accéléré aux candidats désireux d’avoir leur CAP esthétique rapidement pour se lancer sur le marché du travail en tant que maquilleur(se) avec une spécialisation maquillage. Ainsi, l’enseignement peut porter sur :

  • Des matières professionnelles pratiques : soins du visage, manucure, maquillage, épilation…
  • Des matières théoriques : cosmétologie, biologie, technologie des appareils, arts appliqués…
  • Des matières générales : français, anglais, sciences physiques et chimiques, mathématiques…

La spécialisation peut alors porter sur la colorimétrie, le maquillage des sourcils, l’auto maquillage, le maquillage artistique et autre… L’objectif de ce genre de formation, c’est de permettre aux candidats d’avoir de solides compétences en maquillage leur permettant d’entrer dans le domaine de l’art comme le cinéma.

Des certifications de make-up artist reconnues par l’État

S’il existe une spécialisation maquillage proposée par de nombreux organismes de formation dans le cadre de la préparation à l’examen du CAP esthétique cosmétique parfumerie, d’autres en revanche proposent des modules complémentaires après que les candidats aient obtenu leur diplôme pour prétendre au titre de « make-up artist » grâce à des certifications professionnelles inscrites au répertoire spécifique – certifications reconnues par l’État : Maquilleur(se) professionnel(le) et maquilleur(se) artistique. Que ce soit l’un ou l’autre, il réalise des missions aussi diverses que variées allant de la mise en beauté à la création de looks et de personnages. Dans le monde du cinéma, ses principales missions consistent à transformer un acteur ou une actrice pour l’adapter le plus possible à son personnage.